mardi 25 juin 2024
Mon compte
Vous n'êtes pas identifié
.
Paiement en ligne sécurisé par e-transaction du Crédit Agricole
Panier littéraire
Le panier est vide

À compter du 29 août 2018 les connexions sont cryptées pour la sécurité de vos paiements.

Jean Pérol

Pérol Jean

Jean Pérol a vécu à Tokyo, à New York, à Fukuoka, à la Nouvelle Orléans, à Kaboul et à Paris. Au fil de ces longues errances, il a acquis un sens certain du relativisme des civilisations, et une grande fidélité à la sienne. De son histoire individuelle, Pérol a fait notre histoire contemporaine.

Vit actuellement en Ardèche.

« Pérol est l’un des meilleurs poètes contemporains. » Claude Michel Cluny, Le Figaro littéraire.

« La poésie de Jean Pérol s’est inscrite à l’avance dans la perspective d’un populaire à venir, elle atteint de plein fouet la cible ratée par tant de narcissiques du langage-pour-le-langage. » Alain Jouffroy, Poésie I.

« Poète de grand vent, Pérol a toujours voulu rester fidèle au grand rythme commun, témoigner, montrer  le rapport des mots à la chair du temps. » Monique Pétillon, Le Monde.

Bibliographie

Poésie

Œuvres Poétiques (1977-2004), La rumeur libre éditions, 2023.
L’Infini va bientôt finir, La rumeur libre éditions, 2017.
Libre livre, Gallimard, 2012.
Poésie 1, œuvres complètes, tome 1, La Différence, 2009.
À part et passager, 2004, La Différence, Prix Max Jacob 2004.
Ruines-mères, Le Cherche-Midi, 1998.
Pouvoir de l’ombre, La Différence, 1989.
Asile exil, la Différence, 1987, Prix Mallarmé pour l’ensemble de l’œuvre 1987.
Histoire contemporaine, Gallimard, 1982.
Morale provisoire, Gallimard, 1978.
Maintenant les soleils, Gallimard, 1972.
Ruptures, Gallimard, 1970.
Le Cœur véhément, Gallimard, 1968.
Le Point vélique, Chambelland, 1965.
D’un pays lointain, Shichôsha Tokyo, 1965.
L’Atelier, Chambelland, 1961.
Le Feu du gel, Armand Henneuse, 1959.
Le Cœur de l’olivier, Armand Henneuse, 1957.
Sang et raisons d’une présence, Seghers, 1953.

Romans

La Djouille, La Différence, 2014.
Le soleil se couche à Nippori, La Différence, 2007.
Un été mémorable, Gallimard, 1998, Prix A.U.T.R.ES - Meilleur roman 1998, Prix Humanités 1999.

Essais

Regards d’encre, Écrivains japonais 1966 – 1986, La Différence, 1995.
La Nouvelle Orléans, Champ-Vallon, 1992.
Tokyo, Champ-Vallon, 1986.

Monographies

Imaï, La Différence, 1990.

Théâtre

Tokyo, mise en scène Nicolas Bataille, Théâtre de la Huchette, Paris, 1988.

Etudes, chroniques

« Pour fêter Jean Pérol », numéro spécial dirigé par Pierre Perrin, Possibles, no 24, juin 2022.
« Jean Pérol », Les Hommes sans épaules, no 43, 2017.
« Jean Pérol », Les Hommes sans épaules, no 39, 2015.
« À propos d’Oz, de Ranmayr et de Pérol », Guillaume Marbot , L’Atelier du roman, no 57, « Du beau dans la poésie et dans le roman », mars 2009.
« Jean Pérol baroud lyrique — Jean Pérol un coeur véhément », Monique Pétillon, À mi-voix, Farrago 2006.
« Jean Pérol, une poésie d’appel », Jean-François Mathé, Autre sud, no 28, « Jean Pérol », mars 2005.
« Des paroles aux ailes arrachées la vérité de Jean Pérol », Pierre Perrin, Autre sud, no 28, « Jean Pérol », mars 2005.
« Mobilité perpétuelle, Jean Pérol », Pierre Chapuis, Tracés d’incertitude, José Corti, 2003.
« Pérol Jean », Bernard Bariteau, Dictionnaire de poésie de Baudelaire à nos jours, Presses Universitaires de France, 2001.
« Grandes voix contemporaines : Jean Pérol », Jean-François Mahé, Friches, cahiers de poésie verte, no 74, printemps 2001.
« Vingt questions à Jean Pérol », André Siganos, Iris, no 12, Centre de recherche sur l’imaginaire, Université de Grenoble, 1992.
« La Rage d’écrire Jean Pérol », Pierre Chapuis, Critique, no 284, janvier 1971.
« Jean Pérol », Jacques-Pierre Arnette, Nrf, no 194, février 1969.
« Présentation de Jean Pérol », Claude-Michel Cluny, Nrf, no 162, juin 1966.